portrait

Portrait

Quel est votre parcours ?

Après des études de droit, de lettres et de sciences du langage, j’ai obtenu le diplôme de l’IEP de Paris. J’ai repris des études en 2005 et obtenu un Master en Affaires Publiques – Administration du Politique à la Sorbonne. Avocat depuis 2010, je suis inscrit au barreau de Paris. Passionné de l’Histoire de France et des Institutions, je fus chargé d’enseignement en droit constitutionnel à la Faculté de Droit d’Angers et de Cholet tout en étant directeur de cabinet du député-maire de Cholet. Je suis Maire de Cholet depuis 1995, réélu en 2001, 2008 et 2014 et Député de la Vème circonscription de Maine et Loire depuis 2002, réélu en 2007 et 2012. J’ai aussi été Conseiller Régional des Pays de la Loire de 1998 à 2002.

Pourquoi avez-vous décidé de vous engager en politique ?

Je n’ai hérité ni titres politiques, ni fiefs électoraux. A l’occasion des élections présidentielles de 1974, à l’âge de 14 ans, j’ai milité dans la campagne de Valéry Giscard d’Estaing avant de rejoindre les « Jeunes de l’UDF ». Mes années de militantisme et d’action municipale intenses m’ont apporté une connaissance approfondie de l’action publique et ont conforté mon envie de l’animer. L’engagement politique est un don de soi. La volonté d’agir en faveur de ses concitoyens, de faire bouger les lignes, l’ouverture aux autres, l’écoute, le dialogue sont autant d’éléments qui nous incitent à nous présenter aux suffrages de nos électeurs. Je souhaite rester une voix indépendante et libre. Une belle aventure en somme…

Vous êtes maire depuis 1995, député depuis 2002. Comment vivez-vous ces mandats ?

Servir les Choletais dans mes prérogatives de Maire ou représenter les habitants de ma circonscription, et au-delà la Nation, à l’Assemblée Nationale est une fierté, un honneur que je mesure chaque jour. La notion de confiance et les liens de proximités que nous tissons au quotidien sont très importants. Il m’importe d’avoir toujours ce dialogue avec mes concitoyens afin de bien comprendre leurs attentes, leurs besoins, leurs difficultés afin d’essayer de leur apporter les réponses les plus adaptées. Etre Député, c’est être élu de la Nation et à ce titre avoir une légitimité et des devoirs, en apportant notamment mon point de vue au débat d’idées.

Quel est votre meilleur souvenir d’élu ?

Incontestablement la séance d’installation, tant lors de mon premier conseil municipal que la première séance publique de l’Assemblée Nationale. Ce sont des lieux qui chacun à son niveau représentent le cœur de notre démocratie.

Localement, quelles actions avez-vous engagées ?

Ma volonté de défendre et soutenir l’exception choletaise est intacte. Mes fonctions locales s’inscrivent dans ma volonté de développement d’un territoire qui me passionne. J’ai à cœur de défendre tous les dossiers qui me sont soumis et j’interviens avec la même détermination que ce soit pour défendre nos agriculteurs, l’emploi ou soutenir les projets portés par nos entreprises. Cholet se réinvente sans cesse : Glisséo, en est une des illustrations. Nous étions les premiers, en France, à construire un équipement de ce type. Le désenclavement du bassin Choletais sur le plan des infrastructures a notamment permis l’implantation de la plateforme de distribution du groupe Carrefour dans la Zone du Cormier. La CAC a su répondre aux attentes, aux besoins du Groupe. Avec mon équipe, nous avons à bâtir l’avenir d’une ville, d’une agglomération et de leur population.

Et à l’Assemblée Nationale ?

A l’Assemblée Nationale, je défends des convictions qui ne datent pas des dernières élections. Elles sont enracinées dans ma réflexion depuis des décennies. Et je considère comme un privilège de pouvoir les exprimer à travers l’exercice de mon mandat de Député. Je m’implique particulièrement sur les dossiers économiques, agricoles et industriels. Défendre nos entreprises et renforcer leur compétitivité est une priorité de mon action. J’ai à cœur de défendre également la famille, cellule de base de notre société. Depuis 2012, les familles, les classes moyennes sont particulièrement harcelées fiscalement par la politique de François Hollande et ses gouvernements successifs : remise en cause des heures supplémentaires, des aides pour l’emploi à domicile, modulation des allocations familiales etc… Un député se doit d’être au service de ses concitoyens. C’est cette conviction qui est au cœur de mon engagement politique et qui continuera de me guider.

Quelles sont vos motivations aujourd’hui ?

Il s’agit de continuer de porter la fierté du Choletais et de sa réussite reconnue mais aussi de porter la fierté de la France et de ses convictions enracinées.

ledepute

Le député.

Représenter le peuple français, légiférer et contrôler l'action du Gouvernement, tel est le triptyque qui guide l'action de Gilles Bourdouleix comme des 577 députés de la France métropole et d'Outre-mer qui sont élus pour cinq ans.

ledeputetwo
presidentdelacac

Le Président de la Communauté d’Agglomération du Choletais.

Développement économique

Compétence obligatoire des Communautés d’Agglomération, essentielle pour la CAC, deuxième bassin économique des Pays de la Loire.

Aménagement de l'espace et gestion du patrimoine

Cette compétence intervient à la fois sur l’aménagement et le développement du territoire ainsi que sur l’organisation des transports.

Equilibre social de l'habitat

Cette compétence intervient dans le cadre du programme local de l’habitat, de la politique du logement, des aides financières au logement social ainsi que des actions en faveur des personnes défavorisées.

Politique de la ville

La politique de la ville comprend un ensemble de dispositifs tels que le développement urbain, le développement local et d’insertion économique et sociale, ou encore de prévention de la délinquance. 

Assainissement

La Communauté d’Agglomération du Choletais s’implique durablement pour offrir une eau de qualité aux Choletais.

Environnement et cadre de vie

Rendre attractif un territoire et privilégier sa qualité de vie, tel est l’objectif premier de la CAC. En terme d’environnement, celle-ci conforte ses actions de gestion raisonnée des espaces verts, de protection des espaces naturels et d’optimisation du tri sélectif.

lemaire

Le Maire de Cholet.

Dans son discours en 1875, Gambetta indiquait « Ce qu'il y a de plus démocratique en France, ce qui constitue les entrailles mêmes de la démocratie, c'est l'esprit communal ».

Détenteur du pouvoir exécutif de la commune depuis 1884, affranchi de la tutelle du préfet depuis 1982, le maire préside le conseil municipal, décide de l’ordre du jour, prépare et propose le budget, fait exécuter les décisions adoptées, délègue une partie de ses pouvoirs aux adjoints, contrôle les établissements publics qui en dépendent. Le maire dispose de pouvoirs de police pour assurer l'ordre public, mais également de police judiciaire et exerce des fonctions d'officier d'état civil.

Video
suivez-gilles-bourdouleix

Restez connectés !

contact-us

Contactez Gilles Bourdouleix